fbpx

Le goût n’est pas le seul sens à intervenir lorsque vous passez à table. La vue y est pour beaucoup. Puisqu’il existe un lien entre la couleur et la valeur nutritionnelle des aliments, vous devriez en apprendre beaucoup sur votre nourriture rien qu’en la regardant. Mais pas que, les couleurs peuvent influer sur l’appétit et la santé ! Nous allons voir ça ensemble en quelques étapes.

Étape 1 : Zoom sur la vue !

La vue est l’un des sens qui nous permet de comprendre, d’analyser et d’étudier ce qui nous entoure. La vue nous sert à percevoir et à reconnaître notre environnement.
Un regard sur une assiette et notre cerveau imagine des goûts, des saveurs en lien avec de précédentes expériences culinaires dû aux informations que la vue lui a renvoyées. Ainsi, la vue participe au plaisir alimentaire en activant les circuits nerveux de la récompense. (Du plaisir)
Néanmoins, la vue agit aussi comme un système de défense. Lorsque nous mangeons, nous réagissions à l’aspect des aliments, des couleurs afin de nous protéger ceux qui pourraient être mauvais pour nous comme la couleur de la viande avariée par exemple.

Étape 2 : La sensation de plénitude piloté par la vue !

La vue nous informe de la quantité de nourriture ingérée. La perception de celle-ci par notre cerveau participe à la sensation d’être rassasié, de ne plus avoir faim. C’est pour cela que nous devons prendre nos repas en pleine conscience, sans éléments perturbateurs tels que les écrans, les magazines…
Dû à ce phénomène, il nous est possible de tromper notre cerveau. Mangez dans une assiette plus petite pour la même quantité d’aliments et la sensation de rassasiement arrivera plus vite que dans une grande.

Étape 3 : Plus de couleurs pour plus d’appétit !

Un plat coloré ou travaillé vous donnera toujours plus envie qu’une assiette aux teintes ternes et triste. Cette théorie fut l’objet de la thèse défendue par Charles Spence, psychologue en 2013. Selon lui : « notre expérience de la nourriture est multisensorielle » et « Elle implique le goût, la consistance, l’odeur et la vue. Avant même que nous ne mettions l’aliment dans notre bouche, nos cerveaux se sont déjà fait une idée ».
Pour en savoir plus sur le point de vue de Charles Spence, nous vous invitons à lire cet article

https://www.finedininglovers.fr/blog/point-de-vue/charles-spence-interview/

Étape 4 : De bonne humeur et en couleur !

Avant de vous révéler ce secret, nous devons faire un point sur les micronutriments. On appelle micronutriments les vitamines, minéraux et oligo-éléments. Ils produisent hormones, enzymes et autres substances essentielles au bon fonctionnement de notre organisme afin que celui-ci puisse assurer les processus métaboliques et autres fonctions importantes. Ces micronutriments ne sont pas fabriqués par notre organisme, ils doivent donc être apportés par l’alimentation. Les personnes qui en manquent peuvent se heurter à divers effets néfastes comme une sensation de fatigue, des performances réduites, des problèmes de concentration, des sautes d’humeur et des répercussions physiques, telles qu’une fragilité des ongles, la perte de cheveux, des maladies fréquentes et des problèmes de peau.

Etape 5 : Le guide des couleurs

Rouge : pour le cœur

Riche en vitamine C et en propriétés antioxydantes les alimentes rouges maintiennent le cœur en bonne santé et réduis le risque de cancer.
(Tomates, poivrons, piments, haricots rouges, airelles, cerises, framboises, pommes, fraises, pastèque, prunes, groseilles, oranges sanguines, grenades, poires rouges, betteraves, radis, oignons rouges, rhubarbe, …)

Bleu/violet : pour la circulation sanguine

Ils luttent contre la grippe, combattent les inflammations, diminuent la pression artérielle et améliorent la mémoire. Ces aliments sont polyvalents.
(Betteraves, chou rouge, aubergines, cassis, mûres, raisins, figues, prunes, myrtilles, maïs mauve, olives violettes, poivrons violets, carottes violettes, pommes de terre vitelotte …)

Vert : pour les muscles

Ils aident à détoxifier votre foie, sont bons pour votre cœur et peuvent même réduire votre pression artérielle. Les aliments verts contiennent une grande quantité de micronutriments contrairement aux autres aliments. Vitamines A, C, E, K, substances photochimiques et minéraux ils sont sources de nombreux bienfaits.
(Choux, lisses, frisés, de Bruxelles, brocoli, épinards, salades, avocats, blettes ou poirées, cresson, poireaux, céleri, courgettes, toutes les plantes sauvages comestibles (pissenlit, ortie, plantain, consoude…), toutes les fanes (de radis, de chou-rave, de carottes…), herbes aromatiques (Menthe, coriandre, persil, basilic…) Concombres, poires, pommes, raisins, kiwi …Et bien sûr les algues).

Orange/Jaune : pour la peau

Alors non les carottes ne rendent pas aimable, mais contribuent à une vision saine. En effet, les aliments orange et jaune son riche en caroténoïdes. Certains caroténoïdes peuvent être stockés dans le foie ainsi que dans la graisse corporelle et se transformer en vitamines A en cas de besoin.
(Carottes, courges, patates douces, poivrons, oranges, clémentines et mandarines, melons, pêches, abricots, mangues, kakis, physalis… Maïs, citrons, bananes, betteraves jaunes, rutabagas, courgettes jaunes, tomates jaunes, ananas, graines de sésame, oléagineux (noix de macadamia, noix de cajou, amandes, noix de Grenoble), gingembre, quinoa, pois chiches, pamplemousses, durians, physalis, poires, prunes, nectarines, kiwis golden …)

Blanc/Marron : pour le système immunitaire

Les aliments blanc/marron disposent de propriétés antivirales et antibactériennes. Ils peuvent ainsi diminuer la pression artérielle et ont un effet anti-inflammatoire.
(Pommes de terre, oignons, ail, chou-fleur, navets, panais, radis noirs, champignons, gingembre, pêches blanches, noix de coco…)

Plus d’excuses pour manquer de quoi que ce soit, il faut un arc en ciel de couleur dans nos assiettes.
Si vous n’avez pas vu notre dernier article sur le grignotage, vous pourrez le trouver ici : https://lestroish.fr/index.php/2020/02/07/mettre-fin-au-grignotage-lie-au-stress/

Privacy Preference Center